Dans la nuit de samedi à dimanche, un homme s’est dirigé vers la boîte de nuit le Surfeur avec un fusil chargé dans son sac. Il a été appréhendé par les vigiles puis la gendarmerie et « n’a pas été menaçant », selon la propriétaire.

Plus de peur que de mal, devant la discothèque Le Surfeur, à Pluneret (Morbihan), dans la nuit de samedi à dimanche. Un Alréen d’une trentaine d’années, mis dehors à cause de son comportement, est revenu quelques minutes plus tard vers la boîte de nuit avec, dans son sac, un vieux fusil chargé.

« Vers 4 h 30 du matin, on a sorti de la discothèque un client, qui avait importuné des filles », raconte la propriétaire de l’établissement. Probablement éméché, il aurait lancé aux vigiles : Je vais revenir.

Fusil apparent près de sa cuisse

Rentré chez lui, habitant quelques mètres plus loin, il revient à la charge auprès des videurs de la discothèque, qui constatent un fusil le long de sa cuisse. Se rendant peut-être compte qu’il est allé trop loin, il va cacher plus loin son fusil dans un sac.

Un des vigiles est allé trouver le sac en question, lequel contenait un vieux fusil, chargé de deux cartouches selon nos informations. L’individu a ensuite été plaqué au sol par les services de sécurité et la propriétaire, est elle-même allée « cacher l’arme dans un coin de la discothèque », en attendant l’intervention des gendarmes.

À « aucun moment, l’individu n’a été menaçant »

Pendant ce laps de temps, la sortie de la discothèque était interdite aux fêtards, mais « aucune personne de la clientèle n’était au courant », assure la propriétaire, qui note, en outre, qu’à « aucun moment, l’individu n’a été menaçant ».

Placé en cellule de dégrisement, il a ensuite été mis en garde à vue, laquelle s’est terminée ce dimanche soir. L’Alréen fait l’objet d’une convocation par officier de police judiciaire (COPJ) pour les faits de « menaces avec arme et infraction sur les armes ». Il sera convoqué devant le tribunal de Lorient en audience collégiale.

Source : Ouest France