Le directeur exécutif de la Fédération Tunisienne Des Restaurants Touristiques, Mohamed Haouas, a affirmé jeudi, le 18 octobre 2019, que des discussions fructueuses sur la révision du cadre réglementaire qui régit le fonctionnement du secteur ont été menées avec le Ministère du Tourisme et de l’artisanat, rapporte le site arabophone « Akher Khabar ».

Le ministère de tutelle s’est engagé à exposer les propositions de la FTRT devant la commission des finances relevant de l’Assemblée des représentants du peuple dont, notamment, les demandes requérant la baisse de la TVA d’une moyenne variant de 15 à 17% à un taux de 7% ( le chiffre d’affaires est divisé entre 6% pour la restauration et 18% pour l’alcool) et la réduction également de la taxe sur la consommation dans les restaurants touristiques pour se stabiliser à un taux de 6%, proche de la moyenne mondiale (entre 5 et 5,5%) .

Mohamed Haouas, a appelé, dans le même contexte, à la révision de la réglementation qui régit la vente des boissons alcoolisées dont plusieurs dispositions datent de longtemps.

La fédération a également affirmé que les restaurants ont souffert de la concurrence déloyale des salons de thé et la pression fiscale jugée « élevée » par les professionnels du secteur, ce qui a poussé plus de 300 établissements classés à mettre la clef sous la porte depuis l’année 2011.

 

Crédit photo : Restaurant Barberousse Hammamet