En Alabama, les responsables locaux ont fait part d’un phénomène inquiétant chez les jeunes fêtards.

On pourrait penser à une blague, mais selon les autorités locales il n’en est rien. En Alabama, des jeunes organiseraient des soirées Covid-19. Le principe de ces fêtes : le premier convive infecté décroche une cagnotte, affirment les responsables locaux, relayées par CNN. Les soirées seraient organisées à Tuscaloosa et des personnes infectées seraient invitées à y assister afin que d’autres puissent contracter intentionnellement le virus, explique Sonya McKinstry, membre du Conseil municipal.

Les responsables locaux ont été avertis de cet inquiétant phénomène par les pompiers. « Nous pensions que c’était une sorte de rumeur au début. Nous avons fait des recherches, non seulement les bureaux des médecins le confirment, mais l’État disposait également des mêmes informations », a précisé auprès de CNN Sonya McKinstry. Lors d’une présentation au Conseil municipal cette semaine, le chef des pompiers Randy Smith a quant à lui informé les autorités que les jeunes qui contractaient le virus lors de ces fêtes empochaient de l’argent. La première personne confirmée positive au Covid-19 par un médecin après une soirée récupérerait une partie de l’argent de la vente des billets.

Au cours des dernières semaines, plusieurs fêtes de ce type ont été organisées dans la ville et ses environs, et probablement plus que ce que pensent les responsables locaux. « Cela me rend furieuse. Furieuse du fait que quelque chose de si grave et si mortel soit pris à la légère. Non seulement, c’est irresponsable, mais vous pouvez contracter le virus et le rapporter à la maison à vos parents ou grands-parents », s’indigne Sonya McKinstry.

La ville travaille actuellement à mettre un terme à ce phénomène. La municipalité a également adopté une ordonnance concernant le port du masque cette semaine qui entrera en vigueur lundi 6 juillet. « Ce n’est pas politique. C’est un problème de santé publique. Les gens meurent et il n’y a pas de remède. Nous devons faire tout notre possible pour sauver autant de vies que possible », a affirmé à CNN Sonya McKinstry. L’Alabama comptabilise actuellement environ 39.000 cas confirmés de coronavirus et près de 1.000 décès.

Selon Wired, qui émet un doute sur la véracité de ces informations, le ministère de la Santé de l’Alabama n’a « pas été en mesure de vérifier que de telles fêtes avaient eu lieu ». D’autant qu’il y a quelques semaines, un responsable de la santé publique à Walla Walla, dans l’Etat de Washington avait rapporté le même type de phénomène, avant de finalement faire marche arrière et reconnaître qu’il ne s’agissait que de rumeurs.

 

Source : Capital