Ricardo Villalobos perd la boule et plombe l’ambiance au Cocoon Festival

0
1
Nous connaissons tous Ricardo Villalobos comme étant LA légende de la scène électronique mondiale. Que ce soit pour son amour (excessif) de la fête, son incomparable richesse de connaissances ou pour son style inimitable soit-il musical ou personnel. Bref, il y a un seul Ricardo Villalobos et personne ne pourra jamais se comparer à lui. Sauf peut-être pour sa bourde au Cocoon festival le week-end dernier…
Ricardo
Pour la 7ème édition du Cocoon in the Parkavec un line-up de folie, la température promettait de grimper aux Royaume-Unis: Sven Vath, Carl Cox, Dixon, Enzo Siragusa, SebZito et le tant attendu Ricardo allaient se succéder sur scène.
Mais les réactions de la majorité des festivaliers sur les réseaux sociaux disent tout le contraire en ce qui concerne la performance du germano-chilien ;
« Ne ramenez plus jamais Ricardo Villalobos au Festival »
« Le meilleur moment de la journée c’était quand Sven Vath a pris la place de Ricardo aux platines, sinon on serait encore en train de dormir »
« Je n’ai jamais vu un DJ comme ça de ma vie ! »
C’est là qu’on se demande tous : « mais comment un DJ producteur avec plus de 12 années d’expérience à son actif, peut-il générer de telles réactions ? »
Ricardo a lancé un de ses classiques, puis a  tout simplement bugué, zigzagant entre des sons de sa tournée normalement nocturne, en plein jour. Le public n’a juste pas adhéré.
Vous pourrez en juger par vous-même de la fin de son set au Cocoon Festival, filmée back stage dans la vidéo ci-dessous, où Ricardo ne dérogeant pas à sa règle de grand je m’en-foutisme prend son pied dans son passage mixage/dance jusqu’à la 9ème minute (et même après) lorsque Sven Vath vient réparer les pots cassés in extrémis.
Bon malheureusement, nous n’étions pas là-bas, mais on doit avouer qu’on a eu et vu pas mal de DJs perdre le nord pendant leurs sets, surtout quand il s’agit de Ricardo et de son rythme de vie qu’on qualifiera d’ « aventureux » pour rester polis. Certains blâmeront les organisateurs pour avoir fait une erreur de timetable, d’autres le public pour ne pas être fin amateur de vraie musique, et d’autres le manque de professionnalisme de l’artiste.
Ce n’est pas pour autant qu’il ne restera pas une des légendes qui a le plus innové et bougé la scène électro que ce soit grâce à son génie artistique, à son endurance lors de ses sets marathon au Fabric, ou encore à sa collaboration avec les nombreux DJs qui l’estiment comme une de leurs plus grandes influences et inspirations.
Source : Theo Bark

Commentaires

commentaires