No-Logo dévoile ses projets pour l’année 2019

0
223

Une page s’est tournée pour l’association Echos Electrik dont le projet E-Fest, l’un des principaux projets qui ont marqué l’histoire des cultures numériques et la musique électronique en Tunisie, a tiré sa révérence en septembre 2018, mais elle a relevé un nouveau défi depuis le mois d’avril dernier en lançant No-Logo, le projet artistique décentralisé et public qui entame sa deuxième tournée en Tunisie dans deux mois.

 


Ce projet pionnier, qui est le fruit de la coopération de plusieurs acteurs tels que des artistes tunisiens et le collectif La Bulle, effectuera des visites, avant l’entame de sa deuxième tournée les villes du Kef, Bizerte et Kairouan lors desquelles des ateliers VJing, Impression 3D et A’QUANTIC vont être proposés.

Soutenu cette année par la Fondation Rambourg Tunisie, The Arab Fund for Arts and Culture et l’Institut français de Tunisie, No-Logo a pour objectifs principaux de « transmettre la compétence » et d’  « apporter aux habitants un espace de dialogue, d’appropriation et de diffusion artistique dans une structure gonflable nomade implantée dans l’espace public ».

En attendant l’annonce officielle du programme de la tournée, No-Logo a prévu des ateliers en amont du début effectif de sa deuxième édition qui seront organisés à Bizerte, Le Kef et Kairouan.

Le programme :

1) Atelier A’QUANTIC :

Du 26/02 au 01/03 à Kairouan @ Isam de Kairouan PO

Du 11/03 au 14/03 au Kef @ Institut supérieur d’informatique du Kef (ISI KEF)

Du 16/03 au 19/03 à Bizerte @ Ipeib المعهد التحضيري للدراسات الهندسية ببنزرت

2) Atelier Impression 3D

Le 15/02 et 16/02 au Kef, Lycée Pilote Du Kef

Le 08/03 et 09/03 ou 15/03 et 16/03 à Bizerte, Lycée Pilote de Bizerte

Le 27/03 et 28/03 à Kairouan, IPEIKairouan

3) Atelier VJing

Du 11/02 au 15/02 au Kef, Iseah Kef

Du 01/03 au 04/03 à Bizerte, F.S.B Fac des Sciences de Bizerte

Du 25/03 au 28/03 à Kairouan, lycée pilote de Kairouan

 

Crédit photo : Ben M’rad Bayrem / Photographe : Structure gonflable co-conçue avec des étudiants de l’institut Supérieur des Arts et Métiers de Gabès 

 

 

 

Commentaires

commentaires