LES 10 TRUCS À NE SURTOUT PAS FAIRE QUAND T’ES DJ !!

0
3

Certains diront que c’est juste une mode qui passera, d’autres essayeront de vous convaincre que c’est un métier d’avenir.

Aujourd’hui tout le monde veut être DJ (même Paris Hilton paraît-il) et ceux qui aligneront 2 notes sur un logiciel téléchargé illégalement sur internet s’auto-proclameront DJs-producteurs. Bref…

Quelques conseils pour vous éviter de finir chez un psy :

1) Choisissez un nom original et facile à prononcer (et surtout à mémoriser). Éviter la formule classique prénom + première lettre du nom genre Mahmoud K, Mickael M. Évitez aussi d’enlever toutes les voyelles de votre prénom au risque de vous faire passer pour une Voyellophobe !!

2) Quand vous parlez d’electro, évitez de parler de David Guetta parce que parait-il il n’est pas assez underrrrrrgrouuuuuuuund bouuuuuhhh !!

3) Tu viens de signer ton premier track sous ton propre label ? Ce n’est pas bien grave, on sait tous que tu t’es branlé avant d’avoir ta première relation sexuelle ;-)

4) Arrête d’appeler tous les DJs avec lesquels tu te prends en selfie « my homie », « my dude », c’est débile surtout que 15mn plus tard ils ne se souviendront même plus de ta tronche.

5) Sven Väth c’est Sven Väth et ce n’est pas ton père !!! L’appeler Papa Sven porterait préjudice à ta propre maman.

6) Ne mixe jamais dans une Boiler Room si t’es un peu parano !

7) Même Laurent Garnier se balade de festival en festival avec ses clés USB, alors arrête de nous casser les cacahuètes avec ton amour pour le vinyl

8) C’est t’es une meuf qui mixe, essayer de pécho des DJs connus n’est pas considéré comme du featuring… no no no ;-)

9) Si le nombre de photos postées sur ta page Facebook dépasse le nombre de liens vers tes tracks sur Soundcloud, c’est simple t’es DJ juste dans ta tête.

10) Enfin, si tu veux avoir des dates, arrête de faire du lèche cul et mets toi au travail. Et n’oublie pas que parfois il faut plus de dix ans de travail pour devenir connu du jour au lendemain.

Source: www.soundofcarthage.com

Commentaires

commentaires