La musique électronique fait désormais partie de notre quotidien en Tunisie.

0
1
En 2007, la Tunisie faisait partie des destinations qui attirait le plus de DJs au monde et surtout en période estivale. Les styles de musiques s’entremêlaient. On pouvait avoir un Steve Lawler jouer un dimanche au Calypso et un Tiesto qui joue en cours de semaine et avoir un concert soldout. Ces événements restaient restreints dans des boîtes de nuit. Aujourd’hui, la musique électronique en Tunisie a pris une autre tournure. Elle fait quasiment partie intégrante de nos vies.
De la création de collectifs, à l’expansion des DJ qui écument les lieux nocturnes ou diurnes des fois, des labels qui apparaissent, la musique électronique a trouvé plusieurs formes dont une la plus importante, la radio.

La radio tunisienne a donné à la musique électronique une place importante comme l’est la musique orientale ou le rap qui sont parmi les styles musicaux les plus entendus en Tunisie. La radio a permis de faire entrer la musique électronique dans notre quotidien.
Parmi ces stations qui donnent une vraie grandeurs à la musique électronique Shems Fm, et plus particulièrement l’émission de radio Shems Ellil de Mehdi Haouas, avec sa rubrique DJ club qui met en avant des DJs nationaux et internationaux connus et moins connus qui ont la chance de mixer leur son à la radio. L’émission leur donne aussi l’occasion de se mettre en valeur a travers des interviews.

L’émission Sunset club a vu aussi passé des mixes de DJs comme Mind Magnetic ou Omgad, pour n’en citer que quelque-uns. Radio Mosaique FM donne aussi cette chance avec la dernière émission de Bendir Man qui a invité Ben Deeper ou ou Haze-M et bien d’autres radios généralistes comme Cap Fm avec l’émission du DJ et l’un des plus grands collectionneurs de vinyles en Tunisie Saber Boukchina qui dans son émission Rotation qui invite aussi des Djs à mixer.
L’importance que les radios généralistes donnent à la musique électronique prouve que la musique électronique fait partie intégrante de notre quotidien et est en marge de devenir une des musiques les plus convoités en Tunisie et au nord de l’Afrique.

 

 

Commentaires

commentaires