Aubade, c’était vraiment « Bad » !? Retour sur ce qui s’est passé samedi dernier

0
5
Samedi dernier, Aubade, un nouveau concept de soirées faisait ses débuts sur la scène tunisienne avec une tête d’affiche très attendue : Mind Against.
Tout semblait se passer d’une façon nickel, avec un beau line-up, un grand espace et une sonorisation de qualité avec SoundSource et son soundsystem VOID renforcée par les Tri-Motion pour leur première en Tunisie. Mais, malheureusement, les choses ne se sont pas passées comme voulu.

 

Une queue interminable et plus qu’une heure d’attente
Le concert a commencé vers 21h et les portes s’ouvrent. Les 200 premiers arrivés sont passés d’une façon fluide et normale. Mais, c’est à partir de 22h / 22h30 que les chosent se sont compliquées, avec un flux de plus en plus important, vite devenu trop important pour un seul détecteur de métaux. Les choses ont empiré quand la police a commencé à effectuer une fouille méticuleuse de chaque festivalier durant entre 10 et 30 secondes pour les chanceux, et un peu plus pour les ‘suspects’ ce qui a rallongé encore plus une queue d’une centaine de mètres entraînant une attente de plusieurs dizaines de minutes. Chose qui a poussé plusieurs rebrousser chemin et abandonner leurs tickets pour lesquels ils ont payé jusqu’à 70 dt.

 

 

 

 

 

Les explications des organisateurs.
Dans un communiqué publié dans sur facebook, l’équipe Aubade a expliqué qu’à J-1 de l’événement ils ont reçu un coup de fil du Golden Tulip leur expliquant qu’ils n’avaient pas ou plus l’autorisation pour ce concert et que c’était dû à des tensions antérieures entre les forces de l’ordre et la l’hôtel, entraînant des ‘représailles’, selon leurs dires pour faire de l’hôtel un espace inadéquat pour de pareils rassemblements, même en ayant eu cette autorisation in extremis.

 

 

Authentica ne bookera plus pour Aubade
Authentica, qui avait assuré le booking, a assuré rompu son partenariat avec Aubade qui, selon eux, n’a pas su être à l’hauteur d’un booking pareil et a fait une multitude de mauvais choix entraînant un calvaire pour ceux qui étaient venus voir Mind Against.

 

Des organisateurs plus responsables ?
Organiser de pareils rassemblements semble devenir de plus en plus difficile en Tunisie. Et face aux pressions et aux imprévus qui surviennent, les organisateurs de futurs events et festivals doivent faire preuve de beaucoup de lucidité et faire tout pour arriver à récupérer plusieurs fans dégoûtés de la situation actuelle de l’événementiel en Tunisie et redorer l’image de ces rassemblements .

 

 

 

 

 

 

Commentaires

commentaires