Après un passage au Maroc , Acid Arab arrive en Tunisie

1
2
Acid Arab est l’union de deux producteurs français en Tunisie qui trouvent un amour en commun pour l’électro chaabi comme ils l’appellent. Ils écument les maxis et les albums et que reviennent pour leur 3ème année d’anniversaire avec leur EP Dhjaziret el Maghreb.
Dhajziret el Maghreb est le nouveau titre de l’ EP de Acid Arab, qui consiste en trois morceaux hommages à l’Afrique du Nord et ses trois pays : Algérie, Maroc et Tunisie.
Mogador (ancien nom pour la ville portuaire marocaine d’Essaouira), avec son rythme en 6/8 et ses percussions traditionnelles krabebs, amènera les danseurs dans une transe, portée par la combinaison de percussions et d’effets électroniques psychédéliques.
Sur la face B, le premier morceau s’intitule « Hafla », qui signifie « fête » en arabe. On y retrouve l’ancien rythme algérien appelé Alaoui, qui est joué aussi bien dans les célébrations que dans la musique Chaabi. Vous pourrez y entendre la virtuosité de Kenzi Bourras sur des solos enflammés. Kenzi accompagnant par ailleurs Acid Arab pour leurs prestations lives.
Le troisième morceau, « Amal », est un hommage aux percussions tunisiennes ainsi qu’au mezwed, une sorte de flûte arabe mais aussi un style de musique qui s’écoute dans toute la Tunisie. Pour ce morceau, le musicien Iranien Saeid Shanbehzadeh nous délivre de splendides notes de neyanbān, un instrument à la sonorité proche du mezwed.
Des releases party ont été prévues dans les trois pays du  Maghreb et donc en Tunisie ce vendredi à la Nuba.
Si vous n’êtes toujours pas sûrs si vous devez y aller, notre équipe a fait le déplacement et a eu le plaisir d’entendre les artistes à l’incontournable Maison B à Casablanca:

Commentaires

commentaires

1 COMMENT