AND.ID nous parle de ses projets, de Mobilee et de son LIVE au Circus Festival ! [INTERVIEW]

0
4
Le Week-End prochain, AND.ID a.k.a Andreas Dimitriadis débarque en Tunisie pour le CIRCUS Festival le 6,7 et 8 Mai. People’s Beats a eu l’occasion de lui parler de prendre de ses nouvelles, d’avoir une idée sur ses projets d’avenir et sur son set LIVE qu’il jouera ce week-end.

And.Id_official_press_photo_by_Rosie-Ubacher_23

PB : Salut Andreas. Comment allez-vous? Comment vivez-vous votre retour en Tunisie après une longue période ?
Andreas : Je vais bien, merci. Actuellement, je suis en train de préparer un nouveau remix dans mon propre studio. Je suis très heureux de faire mon « come-back » à Hammamet, une ville que je n’ai pas visitée depuis une bonne période.
PB : And.Id fait partie des noms qui produisent une très spéciale « Live perfromance », une raison qui fait de chaque session de ses prestations un truc unique. Comment définissez-vous votre propre style musical ?
Andreas : J’ai pleinement le temps de réfléchir et trouver le chemin pour aboutir à une nouvelle idée ou à un son quand je travaille dans le studio. Quand je me produis en live, je n’ai pas suffisamment d’espace pour trop réfléchir, ce qui constitue un véritable défi car je fais partager ma musique avec les fans et faire jouer les bons morceaux à ce moment-là. Selon l’environnement et la foule, je vis des sentiments intenses et j’essaye souvent de créer une certaine atmosphère. J’ai produit une partie de mes meilleurs en jouant en live.
PB : Peut-on dire que la sortie de votre morceau “Dirty Thirty”, qui a coïncidé avec l’énorme succès des « Mobilee Rooftop Sessions » à l’hôtel Silken Diagonal, à Barcelone, a propulsé AND.ID sur le devant de la scène internationale ?
Andreas : Je vous remercie de tenir compte de ce point. Bien sur, « Dirty Thirty » s’est vraiment bien passé et le titre se joue encore, mais, à mon avis, le voyage d’un artiste a toujours un lien étroit avec ce qui touche l’audience et les lieux par conséquent.
PB : Vous serez, encore une fois, une des têtes d’affiche de la « Mobilee Rooftop Session » cette saison. Que devons-nous attendre de ce tant attendu événement?
Andreas : J’ai vraiment hâte de voir tous mes amis ensemble. Tout le monde est de bonne humeur et, en combinaison avec cet époustouflant lieu, la musique ne pourrait être que fantastique. C’est une grande inspiration pour moi d’avoir cette opportunité de jouer une autre fois à Barcelone.
PB : AND.ID est l’un des rares noms à rester « fidèle » à « Mobilee records » en prônant sortir la majorité absolue de ses morceaux sous le même label. Qu’avez-vous trouvé intéressant chez la famille Mobilee ?
Andreas : Le fait d’avoir un contact direct avec ceux qui sont derrière le label constitue un grand avantage. Pourtant, de temps en temps, je travaille avec de différentes maisons de disque pour certains projets, comme c’était le cas avec « Get Physical », « Extravaganza » et « 20/20 Vision ».
PB : Que devrions-nous attendre d’AND.ID en 2016 ? Avez-vous l’intention de produire un nouvel album ?
Andreas : Un nouvel album est prévu  pour 2016, mais je ne sais pas s’il y aurait du temps pour le sortir cette année. Je suis en train de travailler sur des nouvels EP’s et remixes. Je viens de sortir « Elektra » sous « Extravaganza », un label italien, qui vient d’être joué par Laurent Garnier dans son émission de radio « It is what is it ». Mon tout dernier morceau « Toxo », dont un remix, devrait sortir ce mois sous « Mobilee Records », en plus d’un autre titre intitulé « Rooms », qui a été remixé par Lee Van Dowski, devrait sortir ce mois de Juin sous « Bedrock Records », le label fondé par le légendaire John Digweed.
PB : Aux côtés de Fur Coat, Laura Jones et Nick Curly, vous serez les têtes d’affiche de la deuxième édition du Circus Spring Break Festival qui se tiendra du 6 au 8 mai 2016 à Hammamet. Quel est votre message pour vos fans en Tunisie ?
Andreas : C’est un réel plaisir de jouer dans un festival comme Circus avec des grands artistes. Ensemble, on pourra offrir à la foule une performance musicale unique. Etre exposé à plusieurs styles musicaux me poussera à faire mon mieux.

 

Lire aussi : Le Circus Spring Break Festival promet une édition des plus détonantes !


English

PB: Hey Andreas, how are you doing? How does it feel to be back in Hammamet after a long wait?
Andreas : I am doing good thank you, currently working on a remix in my studio. I am excited and really looking forward to come back and perform in Hammamet after a long time.
PB : AND.ID produces a very special live performance, a reason that has made from every single chapter of his shows something unique. How do you define and qualify your own live performance?
Andreas : When working in the studio I have plenty of time to think and find the path within a certain sound or idea. When playing live I don’t have the space to think too much which is challenging as I communicate my sounds directly with the people and reflecting my music on the dance floor and play what it feels right at these particular moments. Depending the environment and the crowd I am going through different emotions and try to create a certain atmosphere. Some of my best tracks have been recorded while I was playing live.
PB : Could we say that the release of your track “Dirty Thirty”, which coincided with the unprecedented success of the “Mobilee Rooftop Sessions” at the hotel Silken Diagonal, in Barcelona, has propelled AND.ID to the front of the electronic music scene?
Andreas : Thank you for considering that, of course Dirty Thirty went really well and people are still playing it but in my opinion the journey of an artist overall is what touches the audience and places the artist accordingly.
PB : You will be among the names to play at “The Mobilee Rooftop Session” this season. What should we expect from this long-awaited event?
Andreas : Except from the amazingly good weather, I am excited to see all my friends getting together. Everybody is in a good mood and in combination with this amazing venue the music would be fantastic. It’s a big inspiration for me having the opportunity to experience Barcelona once again this year.
PB : And.ID has been among the few names that have kept on working for a long period with just one label, namely, “Mobilee Records”. What do you find personally special about working with the Mobilee family?
Andreas : Being able to have a direct contact with the people behind the label and work as a team is a huge advantage. Although from time to time I work with different people and special projects. 2020Vision, Taverna tracks, Extravaganza and Get Physical are some of the record labels I’ve worked so far.
PB : What should we expect from AND.ID in 2016? Any project for a second studio album?
Andreas : A new organic studio album is planned but not sure if we will be able to complete and release it this year. So far I have being busy in the studio with the production of couples EP’s and remixes. Just released “Elektra” on Extravaganza, label from Italy which got featured on Laurent Garnier’s “It is what it is” radio show. My latest Mobilee release called “Toxo” including a Customer remix is coming out this month and another record, called “Rooms” including a Lee Van Dowski remix is also planned for this June on John Digweed’s legendary Bedrock Records.
PB : Alongside Fur Coat, Laura Jones & Nick Curly, you will be present at the second edition of the Circus Spring Break Festival which will be held in Hammamet in May. What is your message for your Tunisian fans?
Andreas : I really enjoy playing in festivals such as Circus as I have the opportunity to play among other great artists and together we can create big energy and lift the mood of the crowd giving them a unique musical performance. Being exposed to different artistic styles and characters pushes me to perform my best. Expect to witness an inspired and energetic performance.
Photo crédit : Rosie Ubacher

Commentaires

commentaires